Une histoire de famille

imageimageimageimage

La tradition meunière de la famille Viron a commencé

Dans la région de Châteaudun au cœur de la Beauce puis aux moulins d'Evreux, dans l'Eure et de Froidmontel, dans le Loir et Cher.


Depuis, ce sont sept générations de meuniers qui se sont succédées à la direction des moulins implantés en plein cœur de la Beauce, avec une motivation égale : associer innovation et qualité.

C’est en 1927 qu’Edmond Viron acquiert le Moulin Lecomte, un des moulins à eau de la vallée de l'Eure. L'histoire mentionne que ce moulin fût l'objet d'une donation du Roi de France Philippe Auguste au Comte de Chartres Thibaut VI, d'où son nom de Moulin du Comte ou Lecomte.


En 1975, son fils, Philippe, le transforme en une unité contemporaine où cohabitent habilement tradition et modernité. Pour cela, il installe des moutures sur cylindres qui permettent de broyer les grains entre deux gros rouleaux en acier, tournant en sens inverse. Très résistants, ils séparent parfaitement l'amande des enveloppes du blé et peuvent écraser jusqu’à 240 quintaux de blés par jour. Il confie également à la firme Sangati de Padoue la réalisation d'une unité de moutures capable de broyer environ 1 400 quintaux de blés quotidiens, ce qui classe, à l'époque, les Minoteries Viron parmi les premières minoteries familiales françaises !

En 1995, il transmet son savoir-faire familial et artisanal
à son fils, Alexandre Viron

Il prend la direction générale du Moulin Lecomte. Ce dernier agrandit et transforme le moulin en unité de moutures résolument plus moderne en conformité avec les normes européennes en vigueur : laboratoire d’analyses de la qualité des céréales, équipe de professionnels hautement qualifiés, trieuse à blés optique