Comment reconnait-on une baguette Rétrodor ?

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

La baguette Rétrodor a la particularité d’éveiller les 5 sens

L'odorat : En entrant dans une boulangerie, l’odorat est tout d'abord sollicité par une odeur de caramel mêlée au froment sortant du four.

La vue : Les yeux, quant à eux, distinguent une croûte lisse d'une belle couleur dorée.

Et, après en avoir découpé un morceau, ils découvrent une mie crème et des alvéoles irrégulières, signe d'un pétrissage lent et soigné.

Le Toucher : En mains, elle est plus lourde qu'une baguette classique (300 g) et sa croûte mince et croustillante craque sous une simple pression.

L'ouie :Témoin d'une bonne cuisson, la «sole», partie inférieure de la baguette, produit un son de tambour.

Le Goût : Quant au goût de cette baguette, il révèle des arômes de noisette et de froment.


Le sachet en papier qui protège la baguette Rétrodor vous garantit que vous êtes en présence de la véritable Rétrodor, 1ère baguette de tradition française.


Cette baguette de tradition fait aujourd'hui partie du patrimoine français. Les Minoteries Viron y ont participé et continuent avec fierté de contribuer à son essor. En effet, depuis septembre 1993, de nombreux artisans boulangers remportent des 1ers prix avec la baguette Rétrodor, dont celui de la Ville de Paris qui permet de devenir "fournisseur officiel" de l'Elysée.