Devenez un boulanger Retrodor

Actualités

Le plébiscite de la Tradition française

60 millions 60 millions de consommateurs a publié début avril une édition spécial sur le pain.
Le journal a abordé des sujets tels que l’évolution de la demande des consommateurs, de l’offre des boulangers, de la teneur en sel du pain, de l’évolution des prix des différents pains. Suite à cela, une émission de radio Service Public sur France Inter y a été consacrée.
De nombreux intervenants ont participé à l’émission, dont M. Alexandre Viron, président des Minoteries Viron. (Créateur de la Retrodor)

« Une évolution des habitudes des consommateurs »

Selon 60 millions de consommateurs, « Le consommateur a fortement évolué depuis quelques années ». Il est de plus en plus sensible à l’aspect nutritionnel, gustatif du pain. Il aime être informé sur la qualité du produit qu’il consomme.

Très exigent en matière de qualité, le consommateur est de plus en plus demandeur de baguettes de tradition française.
Encadrée par le décret pain de 1993, cette baguette artisanale ne possède aucun additif et n’est pas travaillée à partir de surgelés.

« Du pain partout et à toute heure »

Suite à une importante demande de la part des consommateurs, 60 millions de consommateurs nous confirme que « Les boulangers pratiquent la multiplication des variétés de pains et des appellations »
Il y a donc une forte diversification de l’offre des boulangers qui ont su s’adapter en proposant plus de tradition française et de pains spéciaux et cela à toute heure de la journée pour s’adapter au rythme de vie de chaque consommateur.

« Le pain est bon pour la santé »

« Le pain est un bon aliment » mais beaucoup de consommateurs ne le savent pas forcément.
Il est donc important de faire connaître le pain aux consommateurs ! Il comprend des protéines végétales et permet de rééquilibrer notre régime très souvent en surplus de protéines animales.
Il contient des glucides complexes, des vitamines, des minéraux et des fibres.

Il n’y a donc aucune raison de s’en priver et au contraire, il faut consommer une ration quotidienne de 250 à 400g de pain, soit une baguette par jour et par personne, à répartir tout au long des différents repas.

« Il faut réglementer la teneur en sel »

Le pain possède des atouts nutritionnels majeurs mais doit tous de même diminuer sa teneur en sel. Gérard Brochoire, directeur de l’institut national de la boulangerie-pâtisserie nous dit que « Cet ingrédient fait partie de la recette et donne du gout mais c’est aussi le sel qui donne sa couleur dorée à la coute. Il fixe l’eau et évite d’avoir un pain trop sec une fois cuit. Il ralentit aussi l’action de la levure et empêche une fermentation trop rapide. Enfin, il empêche les pates de trop coller. » En conclusion, le sel est un élément indispensable du pain.

Le pain étant l’un des aliments les plus consommées et recommandé par le Programme National Nutrition Santé, sa teneur en sel doit être diminuée.
L’AFSA préconise de ne pas ajouté plus de 18g par kilo de farine, soit une teneur en sel de 1,3 à 1,5% dans le pain.

La recette de la Retrodor respecte depuis longtemps cette recommandation de l’AFSA

Cette teneur moindre est rendu possible par la méthode de fabrication comme autrefois : un pétrissage lent, une longue fermentation. Elle permet aux arômes de se développer.